reconnue d'utilite publique Dons

Lauer JOHN

Vum 16.11. 2011 huet sech mäin Liewen ganz geännert. Ech hun matt engem Motorradsaccident en « Schädelhirntrauma-Schicksal » erliewt, woubei dat Ganzt net meng Schold war.

Lauer John : Vum 16.11. 2011 huet sech mäin Liewen ganz geännert. Ech hun matt engem Motorradsaccident en « Schädelhirntrauma-Schicksal » erliewt, woubei dat Ganzt net meng Schold war.

Ech krut d’Virfahrt geholl vun enger Frau, déi mam Auto ënnerwee war op enger Kräizung.
Ech kann mat egal weem doriwer schwetzen, well verstoppen machen ech mech hannert näischt méi.

Et geseit een näischt u mir, mé et wees keen, wéi ech mech bannendraner fillen matt dem „Handicap“, wou ech hun.
Ech wollt Iech just mattdeelen, passt op der Stroos op, well et kann Ärt Liewe,n oder engem aneren seint, total veränneren.

Isabelle Lauer-Rausch :

Pour moi la vie a basculé à nouveau en septembre 2011. Remise un peu de l’accident mortel de moto de mon mari en 2005, un coup de téléphone a suffi à réveiller beaucoup de douleurs.

J’ai sauté dans ma voiture pour me rendre sur place à peine 2 km de chez nous et voir mon fils couché sur une civière pour le transporter dans l’hélicoptère d’urgence…dans le coma.
Et voilà, il se retrouve avec un traumatisme crânien.
Je vis cela avec beaucoup de tristesse…mais, il est là ! Je vis au jour le jour avec lui comme il est.

L’AVR représente tout pour moi : un soutien énorme. L’association m’a aidée pour tout dans tout. Je me sens entourée. Je n’ai pas assez de mots dans mon cœur pour dire merci à toute l’équipe.